Numérisation des négatifs

Une autre solution


La pratique de l'argentique c'est très tentant !

Si la prise de vue demande un peu plus de rigueur que le numérique, beaucoup sont freinés par la nécessité de passer par la case laboratoire et le traitement chimique.

Le développement des négatifs est réalisable sans installation particulière, mis à part une pièce totalement noire pour le chargement en cuve ...
( il y en toujours une ).

La salle de bain ou la cuisine peuvent être " occasionnellement " réquisitionnées pour la suite !!!

Le problème est plus ardu losqu'il s'agit d'installer un laboratoire, avec l'eau, agrandisseur, bacs, chimie, papier, etc ...

L'installation provisoire dans la salle de bain est envisageable, mais ...

Et puis, le post-traitement des fichiers numériques en logiciel, c'est tellement pratique !

Il y a donc une solution intermédiaire, qui allie argentique et facilité de traitement ...

" la numérisation des négatifs "
Le matériel

Bien sur, il y a les supers scanners, du 24 x 36 au moyen format, le choix ne manque pas ...

En général le prix est très élévé et l'amortissement hypothétique, c'est un investissement !


Les occasions ne sont pas légions, la demande les places à des prix encore prohibitifs.

Il y a aussi les scanners à plat avec dos pour transparents.

Mais là, pour du 24 x 36 en particulier, il n'y a pas de miracle, ça reste faible en définition et en format.

Il y a aussi la possibilité de confier vos numérisations à un professionnel.

Et ... pourquoi ne pas le faire soi-même ?

Il est même possible de faire quelques repros hasardeuses avec un compact, une boîte en carton, une ampoule, et bien d'autres bricolages improbables !!!!

Mais soyons sérieux et procédons sérieusement !


A l'ancienne

Mais, comment s'y prendre ?

Que demande comme matériel une reproduction de négatif ?

En fait, peu de choses !


Je ne m'attarderais pas ici sur les notions de rapports de grossissements, ni d'autres données techniques tout aussi passionnates que fastidieuses.

Il faut...

- Un appareil photo numérique.

- Une bonne optique de reproduction.

- Une distance précise entre le négatif et l'objectif.

- Une distance précise entre l'objectif et le boîtier.

- Indispensable ... une planéité parfaite.

- Une source d'éclairage fiable et équilibrée.

Le soufflet avec un rerpodia est une première approche pour un résultat de qualité.
Chaud pour le " à froid " ?

Philippe ANDRE
Si il y a volonté de numériser des négatifs, ce n'est généralement pas pour les garder au chaud dans un dossier, au plus profond de votre ordinateur ou uniquement pour des publications sur le web ...
( quoi que )

Peut être envisagez vous de faire des agrandissements
personnels et même des expositions !
 
Je peux mettre à votre disposition un " Dia Duplicator " Elinchrom, équipé d'un système de flash incorporé qui autorise des vitesses d'obturations rapides, un équilibre chromatique idéal et un travail " à froid ".

Pour le 24 x 36, un optique d'agrandisseur Nikon assure une excellente restitution.

Il est même possible avec ce " Dia Duplicator " de faire des " repros " de moyens formats jusqu'au 6 x 7.

Mais ce n'est pas tout...

Il y a également un scanner 24 x 36 Nikon Coolscann V.

Ces matériels sont disponibles sur place, la location est en fonction du nombre de scann à réaliser.


AGENDA: Dates - Jours - Horaires - Réservation.

Les ateliers sont programmés le samedi, le dimanche et le mercredi.
Les plages horaires sont: 9 h à 12 h - de 13 h à 16 h - 17 h à 20 h.
Des ateliers sont possibles les autres jours de la semaine sur simple demande par mail.
Les réservations sont à faire de préférence au mimimum 15 jours à l'avance.

Online Shop

  • La galerie 6mèz

    Photographies originales en tirages limité et numérotés.

    Vente en ligne.
    Site sécurisé SSL. Visitez le ...