Atelier N° 3 - Noir et Blanc et rendu Argentique

" Le noir et blanc c'est un style "

Le noir et blanc est l'apanage de l'argentique, et c'est par lui qu'il a connu et connait encore ses heures de gloires.

L'absence de couleurs recentre sur le sujet lui-même, lui donnant ainsi plus de présence, plus de force.

Le noir et blanc c'est surtout une large gamme de gris, et il faut donc que le sujet ne soit pas trop chargé ou fouilli pour exprimer et transmettre.

Le noir et blanc argentique, jadis " normal " est devenu avec l'avènement du numérique une pratique plus élitiste, voire un peu marginale.

La menace de la disparition des films a été très largement contrée par les utilisateurs, car le noir et blanc reste une référence pour beaucoup de photographes.

Mais les amoureux du noir et blanc ont su s'adapter et post-traiter les fichiers numériques à leurs goûts.


" Une démarche personnelle "

Le noir et blanc c'est aussi imaginer l'image finale au moment de la prise de vues.

Par la suite, ce souvenir permet d'obtenir des résultats au plus proche de vos désirs.

Le post-traitement devient alors plus simple et rapide en évitant les tâtonnements.

Dans l'exemple visible en cliquant sur les images ci dessous, mon souhait était de mettre en parallèle le Christ du premier plan avec celui un peu trop discret dans l'ombre.
L'image native permet de constater le peu de détail dans les ombres dû à la faible profondeur de champ.
Le panneau trop clair devait être atténué pour se fondre avec le mur du fond.
Ces détails ont été décidés dès la prise de vues, et par un post-traitement par zones, j'ai obtenu l'image finale.
Les détails gênants ont disparus et l'accentuation de la brillance du Christ en arrière plan a permis de créer l'image correspondant à ce que je souhaitais dès le départ.


Lightroom c'est la certitude de faire du noir et blanc d'après des fichier RAW couleur.

Si vous préférez le rendu " numérique, " plus sec et lissé, le post-traitement de base en noir et blanc vous apportera entière satistaction par une large gamme de gris.

Il existe des " presets " ( micro traitements préréglés ), qui donnent d'excellents résultats. Un peu standardisés, ils permettent un bonne approche, mais sont bien loin d'un travail personnalisé et précis qui fait la différence.

Je suis partisan des traitements qui correspondent à la personnalité du photographe, qui y apportera sa " patte".

Pour obtenir des résultats dignes des films argentiques classiques et des meilleurs tirages réalisés en laboratoire, un traitement complémentaire, toujours dans Lightroom, apportera cette " touche particulière" qui donne
" de la matière " aux images finales.

La granulité est réglable pour permettre un rendu qui rappelera la sensibilité du film que vous auriez utilisé.

Par exemple, la célèbre photographe " Sarah Moon ", utilisait des films couleurs de très hautes sensibilités, correspondant aux critères techniques de l'époque.


Le rendu granuleux était très marqué et volontaire !

Aujourd'hui, cela passe volontiers pour une mauvaise qualité d'image, alors qu'en réalité, c'est là encore, une démarche personnelle, " un style " !
Le traitement par zone, associé au noir et blanc permet également et très facilement de recréer le rendu des tirages en laboratoire sous agrandisseur ( le masquage ).

C'est un exercice qui sort des post-traitements ultra précis, ou des jeux de calques sous Photoshop qui permettent des ajustements ou des montages.
Le résultat laisse paraître volontairement ce qui était des " zones de masquages ".

La "touche humaine " est évidente et cela apporte le petit plus artisanal et manuel. C'est une démarche personnelle, un choix, la volonté d'avoir " son style ", sa marque, sa signature ...

Il faut connaître un peu les principes de traitement des tirages argentique pour en saisir la logique et la subtilité.
 

A l'inverse, une image peut être traîtée " propre " ,

( selon le terme utilisé couramment ),


pour faire des images où aucun détail du post-traitement ne doit être décelable.

Des images qui se veulent " parfaites ! "

En matière de post-traitement, la maîtrise de quelques outils spécifiques, mais aussi d'autres logiciels complémentaires est aussi la porte ouverte à votre créativité.


L'accordéoniste
L'homme au cadre


Lisez cet article de Fanny Arlandis sur le noir et blanc
dans le magazine " SLATE "

SLATE
Avec l'initiation, vous accédez aux traitements
de base pour vos images.
Lightroom vous offre plus de possibilités avec le traitement par zones.
Lightroom c'est du superbe " Noir & Blanc "
et aussi le rendu " film argentique ".
Après les formations précédentes, Lightroom
c'est la " colorisation à l'ancienne ".
Lightroom et Photoshop, les complémentaires,
c'est pouvoir aller encore plus loin.

AGENDA: Dates - Jours - Horaires - Réservation.

Les ateliers sont programmés le samedi, le dimanche et le mercredi.
Les plages horaires sont: 9 h à 12 h - de 13 h à 16 h - 17 h à 20 h.
Des ateliers sont possibles les autres jours de la semaine sur simple demande par mail.
Les réservations sont à faire de préférence au mimimum 15 jours à l'avance.

Online Shop

  • La galerie 6mèz

    Photographies originales en tirages limité et numérotés.

    Vente en ligne.
    Site sécurisé SSL. Visitez le ...